Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
02 Aug

Avoir le permis. Ou pas.

Publié par labelette

Je connais la personne qui illustre le mieux au monde la différence entre vouloir quelque chose et s'en foutre.

Mon marido, que je connais personnellement. 

Figurez-vous qu'il y a un an, nous eûmes la surprise de recevoir des amendes trois jours consécutifs. Oui, comme quelqu'un qui aurait perdu 1 point pour téléphone au volant le lundi, un autre le mardi et un dernier le mercredi. 

Le 3è jour, l'amende était accompagnée d'un mot doux indiquant que mon marido avait deux semaines pour rendre son permis, faute de quoi il conduirait dans l'illégalité, irait en prison au Guatemala et moi je serai encore là à râler parce que putain j'te l'ai dit mille fois qu'il ne se passerait rien si tu répondais pas dans la seconde (mais Monsieur est chirurgien, il a des urgences) (enfin, il aurait pu)(s'il était chirurgien). 

Bref, en ce jour du 3 juillet 2011, nous basculâmes dans la merde intégrale. Enfin, je basculai. Parce que mon marido se plaisait à répéter que de toute façon, il n'utilisait jamais sa voiture (chose que, personnellement, je n'ai jamais remarquée).

C'est quand on a mal à la tête qu'on réalise que c'est hyper bien de ne pas avoir mal à la tête.

Il avait 6 mois de retrait à l'issue desquels il pourrait repasser son code et obtenir un nouveau permis probatoire de 6 points. 

S'il bossait bien son code, c'est-à-dire comme quelqu'un qui veut l'avoir, nous devions récupérer une voiture en janvier. 

Une amie d'ami, propriétaire d'une auto école, géra l'ensemble des formalités. 

Un boulevard s'offrait à lui. 

Il prit l'impasse du "Je fous rien comme ça je suis sûr de ne pas l'avoir". 

Deux jours avant la date du code, il commença les révisions. Il comptait s'y consacrer à 100%. Mais... Une atroce maladie (une toux légère aggravée par un rhume subtil) l'empêcha de faire quoi que ce soit. Quel dommage! Il l'aurait eu sinon, c'est sûr.

Nous invitâmes à dîner la propriétaire de l'auto-école pour la remercier et l'inciter à renouveler l'expérience. Elle accepta, précisant que cette fois, il devrait bosser. Se rendre à l'auto-école au moins deux fois par semaine. 

Les semaines passèrent. Trois ou quatre fois il parvint à se dégager un créneau (sur 2 mois).  Laissa passer des semaines entières entre deux sessions. 

Officiellement, il y allait "toutes les semaines". 

Et puis, au fil du temps, il commença à s'intéresser vraiment à la question. 

Mais quelle était la raison de ce revirement? 

Une prise de conscience? La volonté de nous simplifier la vie? 

Non. Il avait une vraie raison. 

Pour que vous arrêtiez tous de me saouler. 

Oui, parce qu'un front pro-code rapidos yen a marre s'est mis en place. En gros, chaque personne croisée par mon marido ayant un tantinet d'affection pour moi...

Alors, t'en es où avec ton code, c'est plus possible là! 

En avant poste, ma famille, avec ma mère en présidente du comité Saoulerie 2012. 

Des amis du marido, aussi, usant de toutes les techniques possibles de conviction.

Et la nana de l'auto-école, qui sous-entendit qu'après cette deuxième présentation, eh bé, il devrait se démerder tout seul.

Enfin, moi, qui vous devez vous en douter, ai usé jusqu'à la corde chaque occasion de lui faire comprendre que... Enfin, vous voyez (je crois que j'ai bien poussé le curseur jusqu'à atteindre le niveau ultime de la saoulerie). 

Bref, un changement réel a eu lieu. Mon marido s'est enfin mis à vouloir le code. 

Il a bossé comme un malade. Evidemment, il en a un peu profité... 

Attends, je peux pas t'aider, je fais un code.

Je finis ce code et j'arrive. 

Ce à quoi bien sûr je ne disais rien.

Il y a quelques jours, nous étions chez mes parents. Il faisait encore 6 fautes à chaque fois. 

- Oh la la il va jamais l'avoir, répétait ma mère en boucle. C'est une catastrophe (ashkénaze spirit).

Et puis, les jours suivants, il ne s'est plus arrêté de faire des codes, se livrant même à des statistiques. 

L'examen était ce matin. Hyper loin. 

J'ai eu si peur qu'il arrive en retard que je lui ai conseillé (si tu pars après 6h, tu risques d'arriver en retard, et ce serait quand même con, enfin tu fais comme tu veux) de partir très en avance. 

J'ai mal dormi, mais je savais qu'il y arriverait. 

9H, il appelle. 

Il va me dire qu'il a foiré, alors qu'il a réussi. 

- Je l'ai pas eu, chuis dégoûté. 

Il l'a eu. Zéro faute. 

Après un an sans voiture, je repense avec émotion à ces fucking attentes de taxi, aux valises transportées sous la pluie, aux invitations déclinées, à la poussette et aux sacs charriés dans le RER avec plein de correspondances, à OOshop merde j'ai encore oublié les bouteilles d'eau, aux week ends refusés...

Je repense avec émotion aux trombes d'eau dans une rue déserte à l'heure des contractions. A ma mère qui arrêtait toutes les voitures faute de trouver un taxi pour nous emmener à la clinique. "Ma fille va accoucher, ma fille va accoucher!!!!!". 

A la sortie de la maternité, avec un taxi qui n'avait encore jamais transporté un nouveau-né. 

Voilà, une année sans voiture. 

Et mon père, qui vient de m'appeler :

- Alors, le code?

J'entends ma mère derrière. 

- Je suis sûre qu'il l'a raté.

- Il l'a eu, zéro faute et tout et tout. 

- AH bah tu vois, on a bien fait de le saouler.

OUI. 

 

Commenter cet article
P

Votre marido me fait furieusement penser à certains de mes élèves, chère Belette (ce petit côté "je ne fous rien comme ça je suis sûr de me vautrer et je ne serai pas surpris"...).
Répondre
L


Je vais transmettre cette comparaison à mon marido...



A

Mais pourquoi alors ne prends-tu pas deux heures de conduite chez cette teneuse d'auto-école si sympathique ? Elle pourrait bien te trouver une solution pas trop onéreuse, et tu serais à nouveau
rassurée...
Répondre
L


Parfaitement, j'y songe, pour la rentrée!



A

Quelle galère, je n'imaginais pas que tu menais une telle vie ! Vous formez un couple pas ordinaire : un homme qui n'aime pas conduire doublé d'une femme qui refuse de conduire. 


 


Une confidence : même enceinte, il est plus facile de caser les enfants dans les sièges et de se mettre au volant que d'utiliser les transports en commun.
Répondre
L


Oui, mais en fait ce n'était pas une question de praticité, mais de risque que je ne souhaitais pas prendre, n'ayant pas conduit depuis une quinzaine d'années...



J

L'horreur. Totale compassion. Perso, je fais régulièrement moins de cinq fautes, mais il faut dire que j'anime un atelier code pour des ados... 


Je me demande ce qui va se passer quand plus personne n'aura son permis ? 
Répondre
L


Un atelier code pour les ados? C'est bien que le prof fasse moins de 5 fautes...



M

Franchement, on est fier de Marido : opposer une telle ((puissance d'inertie)) ENDURANCE à l'adversité, l'injustice, la saoul...licitude familiale ET réussir avec classe le code, on reste
pétrifié de respect. Enfin pétrifié. "Ah bah tu vois, on a bien fait de le saouler", devrait être un mantra inscrit sur le livret de famille.
Répondre
L


C'est vrai qu'on fait preuve d'une grande saoulicitude dans la famille. 



F

Ici, ils se posent pas la question d'avoir le permis ou pas pour conduire (il n'y a pas le choix, pour se déplacer ! pas de transports en commun !)


Et pour moi qui ai eu mon permis juste avant d'arriver, je n'ai pas eu le choix, il a fallu apprendre sur le tas, conduire la fenêtre ouverte avec le bras qui s'agite pour faire passer/laisser
passer dans les carrefours dont les deux sont cassés, etc.


Merci en tout cas pour cet article qui prouve que le harcèlement, ça marche !
Répondre
L


Remarque, tu dois bien savoir conduire maintenant, avec tous ces paramètres...!



E

Je ne retiendrais qu'une chose dans "Avoir le permis ou pas" et c'est le "ou pas". Je n'ai pas le permis donc. Du coup, c'est vrai que je tien un peu à celui de Coupin hin hin hin
Répondre
L


Je te comprends!



K

Pffff, vous avez bien fait ! Je n'imagine même pas vivre sans permis et sans voiture...
Répondre
L


C'est vrai qu'on revit!



M

Moins galère qu'une année sans permis
Moins cher que de payer les amendes plus un nouveau permis
On sous estime les services de tous les jours que peut vous prodiguer un bon avocat.
T'en aurais pas quelques uns dans tes relations? 
Répondre
L


Un qui vendrait des sushis par ailleurs? Non, je ne crois pas..



S

C'est bizarre, on sent que tu en avais gros sur la patate. Mais c'est peut-être une vue de mon esprit (chagrin) :D.


Champagne pour le marido, les WE entre amis à la campagne, et la fin des taxis et des courses en RER avec les enfants!
Répondre
L


Ah oui, j'en avais très gros sur la patate, je le dis très clairement!



S

Un kit mains libres en cadeau de félicitations, évidemment ?
Répondre
L


Une voiture, d'abord...



G

Félicitations à ton marido, j'ai beaucoup aimé son commentaire pas du tout dans le style imposture du reste du blog !
Répondre
L


Je transmets, merci!



S

Ah, les bouchons, les parcmètres, les millions de dollars que tu laisses chez Vinci (autoroutes et parkings), l'incivilité des autres au volant, le super à 1.50 €, tu es sûre d'avoir regretté
tout cela ?
Répondre
L


Je ferai un point dans un an...



T

@LaBelette : ah bon, conduire enceint au milieu des chauffards parisiens ne te tentaient pas ???? alors là franchement je suis bouche bée...


(ok donc oui, je c=le concède, tu as une raison complètement légitime d'avoir saouler le marido qui a eu ce qu'il méritait !)
Répondre
L


Ah, merci!!!!!!



S

Bien vu. Sauf qu'à mon avis maintenant que Marido is back (et qu'il connait le sommaire du code par coeur) aucune chance qu'il te laisse le volant!!!
Répondre
L


Il déteste conduire... Ceci explique aussi cela!



S

Bravo au marido (hyper rassurant n'empêche de se dire que ça fait des plombes qu'on conduit mais qu'on doit bosser comme des fous pour (r)avoir son code...) Et j'ai sans doute pas tout suivi (et
j'mets ptêtre les pieds dans le plat) mais en fait, toi, le permis?!?....
Répondre
L


je viens de répondre à TrUUffe, commentaire juste avant le tien...



T

Bon alors je voudrais pas être désagréable mais un peu quand même : pourquoi tu l'as pas passé, toi, ce p*** de permis pour pouvoir conduire au lieu de galèrer et d'attendre ?
Répondre
L


Eh bien... Question légitime. Parce que 1) je l'ai déjà 2) je n'ai pas conduit depuis 15 ans 3) je n'ai pas jugé judicieux de m'y remettre alors que j'étais en fin de grossesse puis avec des
bébés. En gros, n'ayant aucune expérience de la route, je préfère m'y remettre seule avant de prendre un quelconque risque. 



M

En même temps je le comprends un peu: pourquoi ne font-ils pas des cessions d'un ou deux jours intensifs de code avec passage de l'examen au bout? Les trucs en pointillés sur le long terme, c'est
saoulant... 
Répondre
L


Ils font des sessions intensives, mais là, nous avions une option gratuite (irrefusable donc) qui n'était pas intensive... Cela dit, vous avez raison, les pointillés, c'est saoulant...



L

Je m'inscris en faux !


J'ai travaillé d'arrache pied du jour de l'annulation du permis à ce matin. 1 an à pratiquer la signalisation, les priorités, les croisements, les dépassements, les arrêts et stationnements, les
règles de circulation, la visibilité et l'éclairage, les intempéries, divers conducteur et divers voiture (Ben oui j'ai appris pas coeur aussi le sommaire du code au cas où il pose une question
sur l'ordre des chapitres).


Plus sérieusement j'ai une "famida" extraordinaire qui a su prendre sur elle pendant un an sans jamais me signifier son mécontentement et qui s'est interdite de monter une fronde contre son
marido.


Bon chéri tu déconnectes et on va dîner en amoureux pour fêter ça !


 
Répondre

À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.