Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 Apr

C'est moche ou c'est beau? L'interview mode.

Publié par labelette  - Catégories :  #Consultants ès imposture

y-2.jpg

Voilà, parce que mes compétences en matière d'imposture ne sont pas illimitées, j'ai décidé de créer une nouvelle rubrique au sein de laquelle j'interrogerai des experts qui nous guideront sur TOUS les sujets. 

On commence cette semaine avec Stelda dont je vous recommande l'excellent blog de mode.

Suivez à la lettre les conseils de Stelda, et vous serez bientôt un IT IMPOSTEUR. 

Bonjour Stelda, d'abord, est-ce que tu peux me parler mode alors que tu vis à Tours et moi à Paris? 

Honnêtement ? Non. Une provinciale n'a absolument aucune légitimité à parler mode. Mais comme je suis une blogeuse sans twitter, ceci rattrape cela. 

Parfois, quand je vois des trucs à la mode, je les trouve moches, c'est grave?
Oui. Si c'est à la mode, c'est que c'est beau (sinon ça ne serait pas à la mode, tout comme les idées ne valent que par le nombre de personnes qu'elles rassemblent sur les parvis, tout le monde le sait et l'Histoire aussi).

Est-ce qu'on peut passer devant une vitrine de grand couturier et ne pas bien saisir le génie ambiant sans être mentalement atteint?
Impossible. C'est comme regarder un tableau de Debré et ne pas comprendre la force du carré bleu flou sur fond bleu brouillé. Tu es forcément touché.

L'année dernière, c'était bien de mettre une couleur de vernis par doigt. Putain mais tu trouvais ça vraiment beau?
Non. Ce que je trouvais beau, c'était le rouge à lèvres parce que personne n'en portait. C'est ça, être une vraie modasse! 

Comment un sac devient un it bag? Juste parce que Kate Moss l'a porté? Mais alors, les gens sont tous des moutons mossiens?
Oui. Enfin, non. En Angleterre, ils sont aussi des moutons midletonniens. 

Partons du principe que je suis Kate Moss : est-ce que quoi que j'enfile à la dernière minute, tout le monde trouvera ça génial? 
Oui. Si tu es la Belette, en revanche, aucune chance (ndlr : référence inappropriée et injuste). On trouvera seulement que ta moustache est mal coiffée.

Est-ce qu'on peut s'autoriser des incursions en dehors des sentiers modeux lorsque putain rien ne me va?
Non. Le tout est de porter le truc à la pointe et tant pis si tu te piques.

L'un des principes des modeux, ce sont les "associations audacieuses de motifs, textures, matières, influences". Comment faire des associations inédites sans avoir l'air d'un con? 
Tu réfléchis au truc le plus ringard possible. Genre les cabas en plastique tressé avec des trou-trous bleu électrique ; et paf, c'est bon, bondis dessus. Plus c'est improbable, plus ce sera réussi. Démonstration : j'en ai parlé avec une copine il y a deux ans et j'ai failli en acheter un. Marc Jacobs l'a sorti cette année. Attention, ce genre d'exercice exige une réflexion de chaque instant car les tendances über pointues sont des feux de paille (c'est pour ça qu'elles éblouissent les foules). La durée de trenditude de ton sac cabas en plastique sera d'une saison maximum. Il y a quelques mois, je conseillais à mes lectrices le filet à provision et le mouchoir en tissu. 

Est-ce que c'est grave de s'extasier sur une pièce que tout le monde trouve sans intérêt, voire ratée? 
Si tout le monde bosse dans la pub / la com / le graphisme /le design... oui. Sinon, non. Au contraire.

Comment être sûr de faire le bon commentaire sur un vêtement ou un accessoire? 
Ne rien dire. Si tu veux vraiment t'exprimer, dis "C'est conceptuel". 

Comment se rattraper si on dit une connerie? Ou bien est-ce mieux de persister (ouais c'est beau ce jupon asymétrique miel, parfaitement)?
C'est bien pour ça qu'on ne dit rien. On est sûr de ne pas se griller. 

Peux-tu donner à nos lecteurs des exemples de termes ou expressions qui font genre on s'y connaît ?
Les termes essentiels : ADN, équation, transfusion, pouls, updater, trendy, mix, matcher, twister, shooter, so 2005 (2007, 1980), girly, coolitude, sexytude, effortless.
Mais pour maîtriser ce genre de vocabulaire, je te conseille de les renvoyer directement à mon article "Préceptes élémentaires du Parler mode", dans lequel je donne les bases (NDLR : faites ce qu'elle vous dit).

Est-ce qu'il y a une part de flan dans la mode, si oui, laquelle? 
Aucune et c'est même indigne de le sous-entendre. Il n'y a que du yaourt 0%. Le secret de la mode, c'est de réactualiser ses basiques d'un peu de coolitude pour leur insuffler un esprit néo bourgeois chic et girly.

Est-ce qu'on a le droit de dire qu'on est dans l'incompréhension totale face à certains phénomènes de mode? 
Non. Comme tu n'as pas le droit de dire Arts Primitifs (mais Arts Premiers), aveugle (mais personne mal-voyante), vieux (mais senior).

Est-ce qu'on a l'air con quand on suit trop la mode (NDLR: ce n'est pas mon cas)?
Oui. Il faut être prescripteur, pas suiveur (cf l'exemple du rouge-à-lèvres et du verni).

Peut-on aimer un truc grave ringard? Dans ce cas, comment faire? 
Faire croire qu'il est trendy. "Ce poncho, il m'a inspirée". S'il t'inspire, c'est génial. Peu importe quoi, on s'en fout. Ca veut dire que tu as de l'esprit, c'est tout ce qui compte.

Si on met un vêtement que tout le monde trouve immonde, on fait genre on a de la personnalité et on le garde, ou en l'enlève immédiatement? 
On le garde, bien sûr!! Tu es un prescripteur, n'oublie pas.

Merci Stelda pour ce premier débroussaillage. As-tu pour finir quelques mots de réconfort pour ceux qui seraient en léger décalage par rapport aux tendances? 
Merci à toi, La Belette. Quelques mots de réconfort ? La mode est un éternel recommencement, il suffit d'attendre 20 ans pour qu'une pièce revienne en force. Wait and see!
Commenter cet article
J

Super! Merci pour ces conseils vitaux. 
Répondre
L


SI on a pu contribuer à qqch, on est heureuses. 



S

Je me permets de reprendre le clavier pour rassurer Pupu : les mi-bas en mousse couleur chair étant in cette année (oui, oui, je ne rigole pas!!), les pin's et les cagoules vont suivre l'hiver
prochain.


Pour les chaussettes de tennis, non : c'est trop 1° degré.
Répondre
L


Merci Stelda, c'est pour cela que tu es notre consultante mode attitrée. Je jette immédiatement mes chaussettes de tennis. 



P

Chère Belette, je constate avec plaisir que vous avez nettement progressé en illustration !
Répondre
L


OUi, je suis très forte que ce n'est pas moi qui fais. 



L

Gloire à ton it blog !
Répondre
L


Et à ses it Sages!



P

J'adore cette nouvelle rubrique !!!


Entretien fort intéressant, ça veut dire que les chaussettes de tennis blanches avec des rayures, les cagoules en laine, les pin's et les bracelets en macramé vont revenir à la mode ???
Répondre
L


Contente que ça te plaise!


Tu vas bientôt pouvoir remettre tes pin's, on attend le signal de Stelda (ne prenons aucun risque...).



M

J'adore l'étui à oeufs bleu Klein! Mais je note avec regrêt que ça va pas avec tout. En tous cas, pas avec la poule portative montée en sac de plage, pour des raisons évidentes de conflit
d'intérêts. Et puis bon, c'est saoulant pour elle, d'être tout le temps rappelée à ses origines modestes, à la fin, quoi.
Répondre
L


Je viens de ressentir l'émotion de la poule portative, et c'était violent!



A

Cet article m'a inspiré. Et puis, les réponses de Stelda sont si conceptuelles ! Cette manière de twister vrai et faux, c'est so 2013 !
Répondre
L


Dans ce cas, je suis so 2013 aussi, you made my day Anacoluthe!



A

Comment être certaine que mon commentaire sera dans le ton, et ce blog est-il vraiment à la mode, ou déjà dépassé, aussi je m'interroge : puis-je continuer à y passer mon temps ou suis-je
ridicule ?


Ton article me fait trop réfléchir...
Répondre
L


Stelda dit qu'il faut assumer les trucs ringards, aussi...



P

mdr, je me suis tellement amusée ce matin à lire ça. Je comprend encore plus pourquoi j'aime Stelda.
Répondre
L


Une modeuse qui ne se prend pas au sérieux, je comprends pourquoi tu l'aimes!



S

Je te découvre grâce à Steda, te dire que je me suis régalée serait en-dessous de la vérité. Bien evyé les filles


Bravo


Bises
Répondre
L


Bienvenue Sylvie, Enfin moi au royaume de l'imposture dont je suis en toute humilité la reine incontestée!



S

En fait, tu as révélé l'imposteur qui smmeille en moi. Merci Dame Belette :D
Répondre
L


Tu n'en es pas un, mais tu as su faire semblant d'en être un. Belle prouesse!



S

Merci, merci Mesdames, c'était tout simplement formidablement inspirant. La Belette, chère Belette si douce et si bonne, je crois qu'il faut noter (je suis pire qu'une provinciale, je suis une
étrangère) qu'il n'y a pas de réconfort dans la mode - le réconfort, ça transpire.
Répondre
L


C'est un peu notre boulot, d'inspirer. D'expirer, aussi. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.