Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
01 Feb

Ce qui flotte toujours dans ma tête...

Publié par labelette  - Catégories :  #L'angoisse du jour

IMG_1864.jpg

 

.. c'est cette phrase qu'on m'a dite hier avec laquelle je ne suis pas d'accord

... c'est ce jugement que je n'accepte pas

... c'est cette façon de penser qui me laisse croire que la mienne n'est pas la bonne

... c'est ce regard triste contre lequel je ne peux rien

... c'est cette envie d'intervenir, putain, mais qu'est-ce qu'ils foutent?

... c'est cette réaction que je n'aurais pas dû avoir

... c'est ce besoin de clarté

... c'est cette pelote de fils trop emmêlée

... c'est cette fois où j'ai eu honte, et cette autre aussi, et j'ai trop souvent honte

... ce sont ces décisions que je ne prends jamais pour de bon

... c'est ce j'en ai fait trop ou pas assez

... c'est ce que je n'ose pas dire et que je me répète en boucle à l'intérieur

... ce sont mes rêves et mes cauchemars

... c'est ce vers quoi je tends et que je ne me sens pas capable de faire, en serai-je un jour capable?

... c'est ce que je dois faire

... c'est ce que je ne veux pas voir et qui apparaît quand même

 

Ce sont les moments sauvages et fugaces où j'aperçois la bonne route.

La bonne, et la plus difficile à prendre.

Commenter cet article
G

Sors de ma tête tout de suite la Belette !!!!!!!!!!!!!!!!!!
Répondre
I

C'est fait, c'est dit, tu as plein de choses dans ta jolie tête: maintenant trace ta route


(ca te rappelle qq chose?)
Répondre
L


Attends, j'ai d'autres trucs dans ma tête ;)



J

Bien dit, DB. C'est aussi comme ça qu'on apprend de ses expériences. On tourne et on retourne , on trouve une solution/une réponse. Après. Trop tard. Mais on ne refera plus cette erreur-là. On en
fera une autre. 
Répondre
L


Très bien dit, Jeanne, on se complète bien ;)



E

D'accord avec Jimidi. Un bon thé, une bonne tartine de Nutella, une bonne crêpe (c'est de saison), ou bien deux rondelles de saussisson et hop, la vie est belle ! (On me souffe que ça marche
aussi avec les bains chauds, les bisous chauds, les câlins chauds, les caresses de chat et autres douceurs).
Répondre
J

Ça m'arrive également, de traverser des moment comme ça. Mais souvent, je m'aperçois heureusement que c'est juste parce que j'ai faim. Quelques milliers de calories plus tard, tout est souvent
beaucoup plus clair. 
Répondre
B

Je fais partie de la catégorie du lectorat qui s'intéresse à la vie des gens, alors j'aime bien les changements de ton, les hauts et les bas, les joies et les tristesses, les doutes, la bonne et
la mauvaise foi, etc... la vie, quoi. N'enlève pas ce billet! 
Répondre
P

Bah moi, je ne le trouve pas du tout dramatique, ce billet...
Répondre
L


;) C'est parce que j'ai retiré quelques lignes depuis sa publication, on aurait dit que j'étais à deux doigts de me jeter par la fenêtre...



S

Je m'en doutais, pour le Roi Salomon ;-). Pour le reste, ouf! 
Répondre
L


Bon, après, je ne dis pas que ce texte est très imaginaire...



S

Ce qui flotte dans ta tête, c'est un cerveau. Et dans ta poitrine un coeur. Quelquun m'a dit "tu sais bien pourquoi on parle d'imbécile heureux!" Quand on ne réfléchit pas on ne se fait pas de
noeud entre les deux. Vaut-il mieux être bien équipé et avoir des états d'âmes, des souffrances, des réflexions sans fin ou vivre comme une huître ? Vaste débat. Il est tard, c'est le com' "je
commente parce que ça me touche mais je me sens bête, j'ai l'impression de ne pas aider". Mais je comprends. Relis l'Angoisse du Roi Salomon... 
Répondre
L


(je connais par coeur L'Angoisse du Roi Salomon ;)


Alors, comme je l'ai écrit juste au-dessus (ou en dessous, je sais pas comment ça apparaît), j'ai hésité à laisser ce texte. Je vais très bien, juste une chose sur laquelle je bute toujours et
qui m'a inspiré ces mots. J'ai décidé de ne pas supprimer ce billet finalement, car je me suis dit qu'il pourrait concerner d'autres gens... 



F

Il y a des fois où on fait un dernier petit tour dans sa blogroll avant d'éteindre son ordi, à 23h, et où on se retrouve touchée en plein vol, parce que les mots d'une Belette futée épousent
parfaitement ce qu'on ressent sans toujours le formuler.


C'est chouette de dépasser le stade du "j'aime la tarte au citron, elle aussi" "j'aime pas les gens qui annulent au dernier moment, elle non plus" pour découvrir des connivences plus profondes.
Humainement c'est très réconfortant et ça me rassure sur mon instinct de lectrice de blogs :-) Quand un blog atterit dans mes favoris au bout de deux billets, ce n'est pas par hasard :-)
Répondre
L


Moi je suis super contente d'apprendre que je ne suis pas la seule à ne pas supporter les gens qui annulent au dernier moment... (et j'avais hésité à laisser ce texte un peu "dramatique" alors
qu'il était juste le fruit d'une réflexion; mais ton commentaire justifie à lui seul que je le laisse, merci...)



S

L'écriture : ce remède.
Répondre
L


Exactement! (et pas d'inquiétude sur ce billet un peu dramatique, tout va bien)



B

Ouille je crois que je vois tres bien dans quel etat tu es ..... je me reconnais dans toutes ces questions . Si je peux aider ...
Répondre
L


J'ai hésité à laisser ce billet... Rassure-toi, je vais très bien, juste une petite réflexion passagère, mais je me suis dit qu'elle ne devait pas concerner que moi...



A

C'est vrai qu'il y a une tendance à ressasser ce qui a été pénible, vexant, désolant, malheureux... Il faut faire un acte de volonté pour chasser ces pensées destabilisantes, et ne choisir que le
beau, le gai, l'humour, la bonne réplique, le bon article...


Là, je concours dans la catégorie du lecteur qui fait sa morale.
Répondre
L


Hum. J'avoue, là, tu pourrais bien avoir l'award du "lecteur qui a réussi à faire supprimer un billet de la belette" (je me laisse jusqu'à demain matin pour le supprimer). 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.