Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Jan

Petits propos du lundi

Publié par labelette  - Catégories :  #Arrête ton baratin

Pour ceux qui s'attendraient aux habituels billets denses et fouillés sur un seul sujet ("Comment choisir ses amis", "Si j'étais Vanessa Paradis"), désolée, mais cette fois, il faudra se contenter de quelques menues réflexions en vrac et toujours passionnantes.

- Mon petit sondage pour que vous m'indiquiez quels billets avaient vos préférences (résultats ci-contre, vous basculez vos yeux dans la colonne de droite, même vous vous devriez y parvenir) dans ce blog m'a permis de tirer un certain nombre de conclusions. 

1) Grand plébiscite du casting de nounou. C'est super, sauf que depuis j'ai trouvé une nounou digne de ce nom (ah oui au fait). Trois solutions donc 1- Je la vire, pour le plaisir d'en découvrir d'autres 2-Je continue le casting, mais pour d'autres gens (j'ai acquis une certaine expertise) 3- J'arrête de décrire les phénomènes qui débarquent en vue de garder mes enfants et je cherche un nouveau sujet qui PASSIONNE LES FOULES

2) Vous adorez quand je me ridiculise. J'en prends acte et vous méprise. 

3) Nous n'avons définitivement pas les mêmes goûts (maigre suffrage des billets que j'étais contente d'avoir écrits, et carton d'autres, que je trouvais insignifiants). J'ai tout de même noté les vôtres, par souci de cohérence, mais je n'en pense pas moins. 

4) Il semblerait que vous soyez fans (ouais, "soyez fans", c'est mon blog, j'ai aussi le droit de me faire plaisir) de mes "récits" plus que de mes conseils. Là encore je vous méprise. Mais bon, très bientôt je vous raconterai ma promenade au Franprix et la fois où j'ai eu une conversation avec quelqu'un. 

5) Ce sondage est l'occasion de décerner une nouvelle distinction aux lecteurs-commentateurs (et analystes...) les plus pointus-assidus. Je remets donc officiellement le titre de SAGE SUPREME à Marie Mail Tout, Julie de Nice, Les Amis de la Belette, Carole la Galante, Pup, Jeanne de chez Stéphane, Amel, Mikl et Jo Borrel (certains sont près du but, courage!). J'ai conscience de faire un paquet de déçus, mais que voulez-vous, on n'a rien sans rien. Je note également qu'E. a tenu à m'indiquer qu'il se comptait parmi les SAGES DE L'OMBRE, à savoir parmi ceux qui lisent tous les billets mais ne se manifestent jamais. Vous, Sages de l'ombre, je vous aime bien aussi, mais bon, vous savez ce que j'en pense. 

- Je viens de m'inscrire sur un réseau de blogueuses qui s'appelle HelloCoton. J'ai ainsi découvert qu'il existait des dizaines de milliards de blogs, dont quelques millions exactement du même style que le mien. Outre le fait que je ne comprends strictement rien au fonctionnement du réseau (j'ai laissé un commentaire à une nana qui ne l'a jamais trouvé), ça m'a fait réfléchir sur le mien, et surtout, j'ai trouvé INSOUTENABLES les blogs où il n'y avait que du texte et de longs textes (j'arrivais jamais au bout). Du coup, vous m'êtes apparus (vous tous, pas que les Sages) comme de véritables héros de vous coltiner mes articles. Si si, j'insiste. 

- (J'espère ne pas avoir perdu tous ceux qui n'ont pas été cités) Vendredi soir, je suis allée voir Millenium de David Fincher au ciné avec mon marido. Le projet initial était de voir "The Artist" mais mon marido croit toujours qu'il restera 2 places (et au meilleur endroit) dans la salle quelle que soit l'heure à laquelle il arrive (là, 10 mn après le début de la séance, "c'est complet, désolée"). J'ai suggéré un repli sur le film avec Vanessa Paradis, mais mon pitch "C'est l'histoire d'une meuf qui a un enfant trisomique" n'a pas semblé convainquant, du coup la nana du guichet a lu le scénario (elle a prononcé le "t" de Montréal", ce qui n'a pas joué en faveur du film). Bref, malgré mes râleries (je voulais voir Vanessa, et Millenium c'est hyper long, et on n'aura même pas le temps de dîner etc.), nous (enfin, je, car mon voisin s'est un peu assoupi...) finissons hypnotisés par Millenium. Vous pouvez en déduire que j'ai adoré, cela dit en règle générale J'ADORE LES SERIAL KILLERS (d'ailleurs quand je donne les biberons nocturnes, je suis capable de rester après le biberon pour regarder la fin d'un "Faites entrer l'accusé", ce qui est tout de même le signe d'une évolution puisqu'avant je restais même pour "Les Vacances de l'amour"). 

- Hier des gens sont venus à la maison (moyenne d'âge dans les 50). Mes parents qui étaient dans le coin ont fait une petite incursion. Mon père a immédiatement animé l'assistance quelque peu léthargique, indiquant que Chouquette était "à sa connaissance la première petite fille qui n'avait pas honte de chanter en public", ce qui a permis à ladite Chouquette d'entamer à voix très haute un medley des chansons apprises à la maternelle (yen a vraiment beaucoup) (chut taisez-vous tous, laissez-la chanter) (mais non papa ça les saoule) (chut laissez-la laissez-la). Puis mon père a demandé les professions des uns et des autres avant d'indiquer "Moi aussi, je travaillais dans le marketing" suivi d'un "Il a écrit plein de livres" de ma mère, selon le mécanisme inamovible UNE PHRASE DE MON PERE/UN COMMENTAIRE DE MA MERE. Mon marido a saisi la balle "T'as vu, ta mère est hyper fière de ce qu'a fait ton père, c'est pas toi qui dirais des trucs comme ça". Hum. Et lui non plus, il dit jamais que j'écris un blog...

 

 

 

Commenter cet article
J

Devenir sage Sup et être citée dans un commentaire sur le même billet: je suis super fière. Mais je dois avouer que Mikl tient le haut du pavé en matière de fan de DB. Respect. 
Répondre
L


Eh oui, même parmi les Sages Suprêmes, il y a une gradation. Je veux pas dire, mais "ceux d'en haut" ont quand même une autre classe que celles qui ne viennent ici que pour se purger... 



M

Pourquoi on s'arrête sur un blog plutôt qu'un autre?...Mystère. En revanche, on y revient parce qu'on a vu quelque chose qui ressemble à un talent. Et du coup, on en parle. Récemment, je
décrivais celui-ci à une copine : DB et son art de transformer un désastre relationnel en épisode désopilant, ou une situation ordinaire en perplexitude phiosophique. Et puis jeanne, qui
préconise, en matière de mortifications, de s'entraîner sur "l'élève (qui) offre un champ d'expérimentation infini, gratuit et peu rancunier car habitué au malheur" (sic)... Elle, qui est
sûrement une vraie copine de DB, pas seulement virtuelle. Bribes de vies, bribes de gens. Je me suis exclamée "Mince! On dirait ma mère quand elle raconte que Ridge a encore largué Taylor pour
retourner avec (c'te nympho de) Brook!" Du coup, on a embrayé sur nos amies, les réelles, leurs mecs, on a mélangé les gens, les vrais, les faux, les vraisemblables...Puis, retours aux blogs. Ma
copine voulait mon avis sur celui d'un type qu'elle connait; j'ai commencé à lire : "Partage... Echange... LE vivre-ensemble", ça m'a trop plu. J'ai dit " WTF!...En plus, y a une photo de lui en
pantacourt..." (Oui, bon, j'ai dit wtf...j'étais pas encore SageSup). Résultat des courses de blogs : La copine = Dans les choux, Mikl = One point. Long ou court, on s'en fout, DB. Tant qu'il y
aura des perles comme celle-ci : "La nana du guichet (...) a prononcé le "t" de Montréal, ce qui n'a pas joué en faveur du film".                  
                            Ça tue.
Répondre
L


LE vivre-ensemble, déjà... Et puis, le pantacourt... Pourrais-je avoir l'adresse de ce blog? 



S

Mon cœur balance (un peu comme un hamac à l'ombre, voyez-vous) entre les trois articles, justement. Sinon, ça va, ici, on sait souffrir en silence lorsque le coq nous informe qu'un nouveau jour
ensoleillé et estival est arrivé.
Répondre
L


Pffffff même pas mal. Il hyper chaud ici aussi. 



P

Je ne vous cacherai pas mon immense déception, chère Belette, à la lecture de votre billet. Ainsi, je n'ai pas l'insigne honneur d'être nommé "sage suprême" et m'en offusque, étant un lecteur
assidu. Peut-être fais-je partie de ceux qui -je cite- sont "près du but" ? Soyez sûre que je mettrai tout en oeuvre pour être prochainement qualifié de "suprême".
Répondre
L


Je suis au regret de vous annoncer, cher prof, que le combat fut rude entre Pup et vous, mais Pup a remporté de justesse la mise. Les places sont chères, hélas, parce que limitées. Mais vous
restez un Sage. 



A

hihi, le passage sur Hellocoton m'a bien plu: tu verras, ça va venir! perso, je trouve très pratique de réunir au même endroit les blogs que je lis et j'aime aussi l'interactivité sur hellocoton!
Bon, ce n'est pas le monde des bisounours non plus hein......
Répondre
L


Ah bon, c'est pas le monde des Bisounours? MAMAN!!!!!!!!!!!!!!!!!



M

Ahhh quel beau pays la France, suffit de râler un coup et on obtient tout ce qu'on veut ! Eh eh eh ! Dommage que ça ne marche pas pour les augmentations de salaire ...
Répondre
L


Donne-moi le numéro de ton boss, je m'en occupe. 



M

Je suis affreuseuement déçue de ne point faire partie des divinités inscrites à ton Panthéon. Malgré tous mes efforts, c'est moche !


Puisque c'est ainsi, je me recycle en Sage de l'Ombre. Et toc !
Répondre
L


Tutututtt tu reviens tout de suite. J'ai écrit à toute vitesse hier, et mon oubli est tout sauf volontaire. Voilà, c'est réparé, tu apparais en premier, et en plus, j'ai mis un lien sur ton blog.
TU SORS DE L'OMBRE MAINTENANT. 



C

Ravie de constater que la belette ait l'air si en forme et qu'elle ne semble avoir perdu aucune neurone lors de son second accouchement...
Répondre
L


Merci Sage de l'Ombre pour cette indulgence. Mais tu as raison de mettre "ne semble", parce que la vérité est ailleurs...



J

C'est vrai ça ! Et un commentaire de ton marido de temps à autre pourrait même se concevoir.


Enfin je vais aller voir ce "truc à blogs" auquel tu ne piges rien. Rassures-moi (nan, te réveille pas exprès) c'est pas en anglais j'espère, is'n it ?


Allez ! je viens de me réveiller avec la pêche. S'il n'y avait pas de la neige j'aurai été faire un footing mÔa. Mais j'ai encore de la lecture.
Répondre
L


De bienveillantes réseauteuses m'ont aiguillée sur Hellocoton. En 2 mots, c'est comme Facebook, mais en Hellocoton. 



P

Je suis super fière d'être Sage Suprême (ou Suprême Sage, je ne sais plus) !!
Répondre
L


C'est mérité, d'autant que tu as la palme de l'ancienneté (et du mérite, donc). 



J

Mais il y avait là de quoi faire au moins 4 billets! Quelle largesse, DB. On voit la facilité. Pour ce qui est des conseils, je dois avouer que je les suivais avant de les lire... Ce qui me lie
profondément à tes billets, c'est un vrai processus cathartique: je me reconnais et je purge le reste.


La remarque sur les photos mérite d'être prise en compte. Quel bonheur d'avoir un cliché d'un tiramisu en fin de vie, surtout quand il relance une description bien sentie. A voir.
Répondre
L


Hum, il ne doit pas te rester grand chose à purger. 


Ok pour le tiramisu agonisant, mais c'est bien parce que c'est toi. 



L

Ce qu'il y a d'assez remarquable dans ton blog, c'est qu'il y a de vrais parti-pris et de réelles convictions, ce qui nous engage sans effort à lire les histoires jusqu'au bout : ça passe trop
vite parfois. Je parcours beaucoup de blogs aussi et de nombreux sont plus courts dans leur narration mais tellement lisses : on accroche moins. Un Millénium de longévité au Blog de la Belette !
Répondre
L


Je suis émue, c'est la première fois qu'on me dit que j'ai des convictions! 



S

Mais quelle joie et quel soulagement de savoir que tu as rencontré une nounou digne de vous ! Bon, sinon, j'ai péché par absence, mais personnellement, j'aime particulièrement les premiers
billets sur le marido - autant pour moi !
Répondre
L


ah bah voilà, maintenant c'est trop tard. Bon, c'est peut-être rattrapable (tu préfères lequel des anciens? Celui sur "une étrange surdité nocturne", "Je sais pas faire : mythe ou réalité", ou
"c'est à vous les 2 caddies", j'imagine que tu fais référence à l'un de ceux-là?). Sinon ça va là-bas?



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.