Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Feb

Une otarie et une épaulette (et aussi un cactus)

Publié par labelette  - Catégories :  #Ma vie avec des listes de mots

DSC09069.JPG

Bon, alors, une autre personne mal intentionnée m'oblige aujourd'hui à relever un nouveau défi. Elle est allée puiser sur desirdhistoires.wordpress.com la "récolte de mots" de la semaine. L'objectif? Créer une histoire en utilisant tous les mots ci-dessous (il n'y avait pas de contrainte genre "créer une histoire qui fasse réfléchir", mais j'ai quand même suivi cette ligne directrice) (vous me connaissez maintenant). 

cactus – documentaire – blasphème – chérir – pie – pimenter – matin – ressenti – gel – graine – bronchiolite – fromage – sarabande – mordant – gage – épaulette – dérision – givre – précipice –nuit- otarie – patinoire – excédent – frénétique

Cette nuit, alors que je tentais de pimenter mon sommeil en dormant sur un cactus, je sentis une des épaulettes de mon marido se détacher de son pyjama. Inquiète, je l'interrogeai sur son ressenti : " Comment vas-tu faire, à présent que tu n'as plus d'épaulette à chérir du côté gauche?". Il sembla aussi agacé qu'une otarie qu'on aurait comparée à un fromage ayant une bronchiolite. "Au lieu de tout tourner en dérision, tu ferais mieux de regarder un documentaire sur l'excédent de givre qui empêche la pie d'accomplir sa sarabande frénétique au petit matin". Mon marido n'étant pas dénué de mordant, je pris son gage au mot et me mis à dévaler à toute allure le précipice qui mène à notre salon. Hélas... La télévision, dévorée par le gel de la nuit, ne s'alluma pas. Pour me réconforter, je me jetai sur les graines de cresson germé qui avaient moisi dans le placard et les engloutis en quelques secondes : c'était si bon! 

En haut, mon marido ne s'était toujours pas remis de l'affaissement de son épaulette. Ne parvenant à se rendormir, il quitta ses draps pour aller faire un triple axel dans la salle de bains. Il était si content d'avoir préféré ce duplex avec patinoire et précipice à la maison de mes rêves! 

Toujours dans la cuisine, je l'entendais glousser de satisfaction. N'y tenant plus, je montai et lançai un terrible blasphème qui resterait dans les annales : " TON DUPLEX, C'EST DE LA MERDE". 

Commenter cet article
V
Très réussi le dessin du cactus ;-) et comme je lis ton texte après celui de covix , forcément , je le trouve drôle ;-) Joli texte plein de dérision ;-)
Répondre
L


Ah, enfin une qui relève mes talents de dessinatrice. Merci!



E

A lire comme on court un 100 mètres pour la performance, pour le souffle et l'ivresse qu'il apporte ! Quel texte barjo !!!Géniallement dingo !


 


Coincoins fous non ?
Répondre
L


Non, coinscoins réalistes!



P

Mais pourquoi t' as cédé pour le duplex ???
Répondre
L


Parce que l'agent immobilier m'avait dit que la patinoire se transformait en jacuzzi à la nuit tombée, mais c'était même pas vrai. 



C

Un duplex à cailler le sang. Ton histoire m'a beaucoup fait rire.
Répondre
L


Merci!!! A bientôt!



S

Hello !
Un duplex, c'est drôlement chouette !
Ton quotidien est un vrai livre, tu as bien raison d'y puiser tes histoires pour le jeu d'Olivia en le pimentant des quelques mots imposés
Bon week end et bises gelées de Lyon
Répondre
L


C'est vrai que, même sur Paris, c'est assez difficile de trouver un duplex de ce genre. 


Bises glacées d'ici aussi!


A bientôt



L

un peu barré comme texte mais c'est ça qui est bon ! excellent !
Répondre
L


Mince, je le croyais réaliste! 



S

Ah ah ah, j'avoue avoir beaucoup apprécié ton texte, bravo !


Solange
Répondre
L


Merci beaucoup, il est 100 % inspiré de ma vie, c'est ce qui lui donne ce petit charme... A bientôt!



L

Hummmm des graines de cresson moisies :-P Très rigolo ce texte
Répondre
L


C'est mon petit bonheur nocturne, quand d'autres se jettent sur du Nutella. 



O

Ah oui, quand même, du vécu ?!


Pimenter son sommeil en dormant sur un cactus, ma foi, pourquoi pas ? ^^
Répondre
L


Oui, du vécu, je n'arrive pas à écrire autrement qu'en puisant dans mon quotidien. 



L

Très drôle ce texte décalé. Je retiens qu'une otarie viens chez toi par moins 12° faire des triples axels ddans ta salle de bain qui est en fait une grande patinoire; C'est décidé demain j'arrête
le rhum au p'tit déj.


 


A tantôt
Répondre
L


Tu remplaces otarie par marido et le tour est joué. Tu vois, le rhum ne te perturbe pas tant que ça. 



W

Je vends des télés résistant à -20° avec anti-gel intégré et je brade des patins qui n'ont jamais servi toute taille du 36 au 45).
Répondre
L


ça m'intéresse, comment puis-je prendre contact avec toi? aurais-tu également des chaussures spécial précipice? 



P

Il faut dire que les otaries sont très agacées quand on les compare à un fromage ayant une bronchiolite...
Répondre
L


Moi-même je l'aurais mal pris. Très mal. 



A

De l'art de la chute ! Brava !
Répondre
L


Muchas gracias Toinette (je crois d'ailleurs que vous venez bientôt dans notre appart, prévoyez des patins)



C

Bonsoir, 


très drôle... je n'avais pas pensé au double axel dans la salle de bains... j'en imagine l'image...


Bonne soirée


@ plus
Répondre
L


Merci d'être passé par-là! Vous avez aussi participé au défi?



L

J'ai croisé une otarie moi aussi dans ma rue, vu qu'il fait moins 12 ° le matin, je ne me suis même pas méfié. Selon toute vraisemblance, elle est célibataire : ni alliance, ni marido !
Répondre
L


Une otarie sans marido? Par moins 12? T'habites où?



S

Mais... kestu fumes doudou dis donc ? ^^
Répondre
L


Désolée, mais je ne fais que décrire mon quotidien...



B

J'ADORE!! Moi qui fais toujours des textes graves avec les mots de désirsdhistoires!!!!Faudra que tu lui donnes ton lien! Je n'ai toujours pas écri mon texte moi...
Répondre
L


Mais attends, il est hyper grave mon texte! 



S

... mais il y a du relâchement côté bouffe, semble-t-il.
Répondre
L


ouais c'est vrai, mais quand j'écris pas dans la foulée, je zappe... 


C'est sûr que mes adresses doivent te manquer au Gabon...



S

Ca vole très très haut, chez vous.
Répondre
L


pffffffffffffffffffffffff



J

T'as fait appel à un architecte d'intérieur pour arranger le duplex ? Quoique, vu ta capacité à relever des défis "impossibles"...
Répondre
L


Non, le duplex était déjà comme ça quand on l'a visité. 



À propos

Avec des lunettes multi-filtres, pour nous offrir un peu d'air frais.